Stratégie Autisme
L’étude d’impact de la stratégie autisme mesure la perception des personnes concernées et de leurs familles sur l’efficacité du programme. – « le média social »

Pour la deuxième année, une étude d’impact de la stratégie nationale « autisme et troubles du neurodéveloppement [TND] » a été menée, début 2021, auprès des familles et des personnes concernées pour mesurer l’efficacité de ce programme. Au total, plus de 14 000 personnes, dont près de 5 700 concernées par l’autisme, ont répondu.

Il en ressort « qu’aucun indicateur n’a plongé » alors que, du fait de la crise sanitaire, « les professionnels de santé ont, pour beaucoup, assuré d’autres missions et que les différents confinements n’ont pas facilité la coordination des parcours », se félicite la Délégation interministérielle à l’autisme.

Dans le détail, les résultats, présentés cette fois-ci par type de troubles et comparés à l’édition 2020, sont contrastés. Ainsi, sur certains critères, la situation s’est dégradée : l’âge moyen du diagnostic de trouble du spectre autistique (TSA) est ainsi passé de 6,8 à 7,1 ans. De même, les parents sont plus nombreux à obtenir un diagnostic de TSA plus d’un an après la première consultation (58 % contre 53 %).

D’autres résultats sont plus encourageants : le nombre d’enfants autistes scolarisés à temps plein passe de 61 à 67 %.

Enfin, un document présente les résultats par région et les met en lumière, pour chaque critère, avec la moyenne nationale